podcast frederic plisson

Interview sur Moteurzine en 2002

J’ai retrouvé ma première interview par Chris Hédé en 13 juin 2002 sur Moteurzine. Quand je revois la home de l’époque no comment !

«Moteurzine». — Bonjour. Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous expliquer comment vous êtes arrivé à travailler sur Internet ?

Frédéric Plisson. — Je m’appelle Frédéric Plisson, 30 ans, mes premiers pas sur le net datent de fin 97 en collaboration avec France Telecom à l’occasion de mes études, je devais faire découvrir au public les nouvelles technologies. J’ai voulu faire comme tout internaute monter son site. C’était encore la pleine effervescence de la start-up. Alors pourquoi pas moi !!!

«Moteurzine». — Vous pouvez nous présenter la Boussole ? Comment définissez-vous votre site ?

Frédéric Plisson. — La Boussole est ouvert depuis septembre 2000, je travaille dessus depuis 1998. C’est un annuaire avec une charte que j’ai définie. Pas de XXX, pas de warez, MP3 illégal. Comme quoi, on peut créer du trafic sans faire appel au charme de Pamela Anderson. On peut dire que c’est un annuaire pour toute la famille, rassemblant aussi des services et des news, grâce à des partenariats et des échanges de contenu.

«Moteurzine». — Qui est derrière la Boussole ?

Frédéric Plisson. — L’équipe est composée de 3-4 personnes, toutes bénévoles. L’une s’occupe du courrier de référencement (100 à 200 e-mails par jour), l’autre de l’aspect technique, quant à moi, je cherche des partenariats, de la pub et je surfe un grand nombre d’heures par jour… Et bien sûr, beaucoup d’inconnus nous envoient des mels avec leurs favoris sur une ou plusieurs thématiques.

«Moteurzine». — Quel a été votre objectif en créant cet annuaire ?

Frédéric Plisson. — Comme un bon samaritain, je voulais aider les internautes à naviguer sur le net. En fait, j’ai mis au point ce site parce que je ne trouvais pas rapidement ce que je voulais. De plus, je ne désirais pas un système hiérarchique, des pages de 10 sites en 10 sites, mais je désirais avoir de l’actualité sur le sujet. Au départ, je ne mettais même pas de description car je trouvais cela réducteur. En effet, un site évolue continuellement (nouveaux contenus et nouveaux services) donc 6 mois après son référencement, son descriptif devient obsolète. Malgré tout, sous la pression d’emails et de critiques, je mets maintenant les descriptions des sites, tout en sachant que, dans certains cas, il y aura des modifications éventuelles.

«Moteurzine». — A quel outil de recherche francophone de premier plan comparez-vous la Boussole ?

Frédéric Plisson. — Du fait de la charte et de la non sélection des sites ainsi que de son exhaustivité, je ne peux comparer La Boussole à un autre outil de recherche francophone. C’est tout autre chose. J’ai surtout évité de créer un clone de Yahoo, Nomade. Les thématiques et la structure sont différentes. De plus, je n’ai ni leur base de données, ni leur capacité financière et, par conséquent, je ne bénéficie pas de la même aura médiatique.

«Moteurzine». — Que pensez-vous de la situation des outils de recherche en France ?

Frédéric Plisson. — Depuis plusieurs mois, on assiste à des fusions-absorptions (ex: Ecila, Lokace, Nomade). Avec la baisse de la pub et la suprématie de Google, il est évident, vu le coût d’un annuaire ou d’un moteur, que d’autres vont mourir si rien ne change. Certes, certains sortent du lot en innovant, comme Kartoo et les outils d’aide humaine du type Webhelp qui peuvent aider l’internaute dans sa recherche, mais cette solution est encore trop peu utilisée. Dommage !

www.boussole-fr.com
Copie écran de la page de garde du site la Boussole

«Moteurzine». — Pensez-vous que les outils de recherche de proximité (généralistes, mais aussi et surtout régionaux et thématiques) ont vraiment leur place sur le paysage internet francophone ?

Frédéric Plisson. — Oh oui, et de plus en plus. Je remarque, parmi les requêtes des internautes, qu’ils recherchent souvent le site de proximité (service ou produit proche de chez eux). Ces outils de recherche de proximité permettent de compenser le manque de sites dans des annuaires trop nationaux.

«Moteurzine». — Quelle est la technologie logiciel et matériel derrière la Boussole ?

Frédéric Plisson. — La Boussole est en HTML, la mise à jour est fastidieuse certes mais je trouve que les pages en HTML sont beaucoup mieux référencées que sous PHP. Le site fait plus de 10 Mo et possède plus de 600 fichiers. Il existe un site et une base sous PHP MySql. La Boussole est hébergée par Zarcrom sur un serveur Cobalt.

«Moteurzine». — Comptez-vous passer le format de la Boussole en dynamique avec une base de données prochainement ?

Frédéric Plisson. — La solution a été envisagée et créée en septembre 2001 sous PHP Nuke. Elle est aujourd’hui en stand by.

«Moteurzine». — La Boussole se compose de 3 parties : l’annuaire, les actualités et les services. Vous pouvez nous en dire plus sur chaque partie ?

Frédéric Plisson. — L’annuaire est structuré sous 26 thématiques et plus de 400 sujets. Sur chaque page, vous pouvez aller sur n’importe quelle autre thématique sans être obligé de revenir sur la page d’accueil ou de faire de multiples sauts de page.

Les actualités sont des partenariats de contenu, un échange de bons procédés. Je leur offre de la visibilité ciblée et il m’offre leur contenu remis à jour.

En ce qui concerne les services, je gère seulement le chat room, le forum et le messenger. Tous les autres services sont gérés soit en marque blanche soit par des partenariats. Dorénavant, ce sont eux qui me contactent, la situation s’inverse !

«Moteurzine». — Combien avez-vous de sites dans votre annuaire ? Combien de nouvelles soumissions recevez-vous hebdomadairement et quel est le pourcentage de validation ?

Frédéric Plisson. — Il y a plus de 51 000 sites dans la base. Nous recevons entre 100 et 200 demandes de référencement par jour. Tous ces mels sont classés et quand je crée une nouvelle page, je vais piocher dedans…

Si le site correspond à la charte, il rentrera dans La Boussole. Quand ? Cà, c’est une autre question !

«Moteurzine». — Vous passez combien de temps sur la mise à jour et l’entretien de la partie annuaire de la Boussole ?

Frédéric Plisson. — Depuis 4 ans, je travaille dessus en moyenne 5 heures par jour et ma moyenne augmente encore les week ends.

«Moteurzine». — Que doit faire un ou une webmaster pour être présent sur la Boussole ?

Frédéric Plisson. — Passer par notre formulaire de référencement, donnez une description claire, et attendre…

«Moteurzine». — Y-a-t-il des choses qu’un webmaster ne doit pas faire ?

Frédéric Plisson. — Oui, me demander sans arrêt quand est-ce qu’il sera dans La Boussole ? Ce type de mel m’énerve profondément. Je ne suis pas une machine, je suis un être humain, et nous ne sommes qu’une petite équipe qui essayons d’assurer au maximum mais ce n’est pas toujours facile. Manque de moyens oblige.

«Moteurzine». — Concernant votre visibilité, combien d’internautes visitent quotidiennement la Boussole ? Cela fait combien de pages vues ?

Frédéric Plisson. — On compte désormais plus de 3 100 visiteurs/jour et plus de 5 000 pages vues. Le ratio de pages vues est bas car beaucoup d’internautes viennent de moteur. Ils n’ont pas encore le réflexe de taper directement boussole-fr.com. De plus, le principe de navigation à 1 clic ne permet pas d’avoir un taux de pages vues énormes.

«Moteurzine». — Qui vous amène le plus de visiteurs ?

Frédéric Plisson. — Je ne pense pas faire un scoop en donnant ma réponse, bien évidemment Google, Voila, MSN, Lycos.

«Moteurzine». — Quelle a été votre méthode pour développer votre visibilité dans les outils de recherche et sur Internet ?

Frédéric Plisson. — Le référencement est le seul salut pour un site qui n’a pas les moyens de faire de la pub. La patience et le référencement manuel sur les outils de recherche sont les deux grandes variables qui jouent sur la visibilité d’un site. Une fois qu’on est dans les principaux, il faut toutefois être à l’écoute des nouveaux venus. Je tiens à préciser que nous n’avons jamais fait de spamming.

Sur le plan média, aucun n’a pas parlé de La Boussole ni offline, ni online (Enfin.com / Moteurzine est le premier). Malgré tout, nous avons réussi à attirer en 21 mois d’existence 1 000 000 de visiteurs.

«Moteurzine». — Comment voyez-vous l’évolution des outils de recherche dans les mois à venir et plus particulièrement celle de la Boussole ?

Frédéric Plisson. — Fast, en arrivant sur le marché français, pourra peut être pertuber la suprématie googleienne. De toute façon, l’internaute aura toujours besoin d’un site point de départ sur le web, qu’il soit moteur ou annuaire.

Au niveau de la Boussole, j’espère plus que doubler notre audience dans les prochains mois (mai 2001 : 41 000 visiteurs, mai 2002 : 90 000).

La Boussole n’est pas terminée, il nous reste encore beaucoup de sujets et de thèmes à traiter ou à développer, mais les plus demandés par les internautes ont été faits. Sur le point de vue technique, j’ai l’idée d’un nouveau système de recherche, mais je n’ai malheureusement pas, pour le moment, les capacités techniques et financières pour développer ce projet.

«Moteurzine». — Avez-vous un quelconque projet de mettre en place un service payant autour de la Boussole ?

Frédéric Plisson. — Non, pas pour l’instant.

«Moteurzine». — Que pensez-vous des “outils de recherche” comme Overture ou Espotting ?

Frédéric Plisson. — Je suis d’accord dans le domaine commercial, ainsi le site peut se détacher de ces concurrents. Autrement, pour une recherche d’information, dites-moi où est la pertinence dans les réponses ?? Parallèlement, pour les moteurs et les annuaires, c’est une nouvelle source de revenus.

«Moteurzine». — Avez-vous pour projet de devenir le partenaire de l’un d’entre eux et de proposer des liens sponsorisés ?

Frédéric Plisson. — Non aucun projet ni contact.

«Moteurzine». — Pour finir, quel est votre site préféré et pourquoi ?

Frédéric Plisson. — Le Journal du net, il me sert de veille.

«Moteurzine». — Merci pour ces réponses.

Frédéric Plisson. — C’est moi qui vous remercie, pour une fois qu’on me donne l’occasion de m’exprimer !

Publications similaires